Maigre

Maigre Nom(s) courant(s) : grogneur, courbine, sciène

Nom scientifique : Argyrosomus regius (Asso, 1801)

Noms étrangers : Meagre ou Drum (Anglais), Croaker (Anglais UK)

Description / aspect :
Le maigre possède un corps fusiforme, légèrement aplati sur les flancs. Le dos du maigre est arrondi et supporte deux nageoires dorsales distinctes, une épineuse et l’autre longue et molle. Le maigre possède une grande bouche dont l’intérieur est jaune orangé et présente des petites dents pointues.
Une des caractéristiques du maigre est la présence de paires de points noirs et jaunes lumineux alignés le long de sa ligne latérale. Le dos de Argyrosomus regius est gris sombre aux reflets violets, ses flancs et son ventre sont clairs argentés, enfin sa queue et ses nageoires pectorales et dorsales sont jaunes orangés.

Mode de vie :
Le maigre est un carnassiers qui erre dans la bande côtière pour s’alimenter de juin à octobre. Il fraie en avril ou mai et sa croissance est de 15 cm par an jusqu’à 2 ans, et il pèse 1 kg à l’âge de 3 ans. Le maigre atteint sa maturité sexuelle à partir de 70 cm. Il peut vivre 15 ans. C’est un poisson populaire en Atlantique, notamment dans l’estuaire de la Gironde où de gros maigres sont capturés chaque année. Le maigre émet des sons graves (grondements, grincements).

Habitats : plages près des baïnes, fonds rocheux avec trous, digues et quais balayés par un courant moyen à fort, épaves ébréchées, tombants

Répartition géographique : Atlantique

Répartition bathymétrique (profondeur) : 0 à 200 m, activité alimentaire essentiellement dans 10 à 50 m

Taille légale de capture
(minimum légal) :
aucune, je préconise 60 cm
Taille de maturité sexuelle : 80 cm
Taille moyenne : 50 à 65 cm
Taille maximale : 2 m (60 kg)
Record de France : 41 kg (Meschers, Poitou Charentes, 26/06/1992)
Notons un 40,75 kg en 2004 en Aquitaine.
Record du Monde : 48 kg (Mauritanie, 30/03/1986)
Pêche aux appâts naturels
Les appâts : céphalopodes (seiche, calamar), poissons (alose, chinchard, maquereau, mulet, sardine / vif, mort, lamelle selon la taille)
Les techniques : à la ligne libre, au poser, à soutenir, en dérive au vif, en dérive au mort-manié
Pêche aux leurres
Leurres adaptés :
Leurres souples (shad, virgule, slug et finess shad, worm, tube)
Leurres métalliques (cuiller lourde, jig, inchiku jig)
Leurres de traine (leurres souples de traine lente)
Plumes (train de plumes costaud, n°1/0 à 3/0)
Les techniques : dandine, dérive (pêche à gratter), traine lente en profondeur

Pêcher le maigre :
Privilégiez une animation lente au ras du fond : shads s’animant tout seul dans le courant ou dandine de faible amplitude avec des soft jerbaits (slugs et finess shads), des cuillers et jigs ou un chinchard et maquereau en mort manié. Le chinchard, l’alose, le mulet et le maquereau sont de bons vifs pour viser les maigres.  Au poser et en surfcasting, le chipiron, calamar juvénile, est un excellent appât pour pêcher à plusieurs empiles ainsi que la seiche naine, espèce proche de la seiche commune.

Article complet : Voici un article sur la pêche du maigre (cuillers et jigs) dans le magazine Pêche en Mer.

Be Sociable, Share!
Ce contenu a été publié dans 1) Poissons de nos mers, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Maigre

  1. Dominique dit :

    Au niveau de record récent de pêche au maigre voir l’article publié dans :

    http://www.sudouest.fr/2012/06/11/un-pecheur-remonte-un-enorme-maigre-a-meschers-sur-gironde-17-740310-1445.php

    • admin dit :

      Bonjour,
      Les records publiés sur ce site sont les records officiels, homologués auprès d’une fédération, par des pêcheurs plaisanciers à la canne.
      Cependant, merci pour cette info, un sacré gros maigre !

  2. jacques dit :

    quand on ouvre en deux la tête d’un maigre , on trouve de chaque côté un orifice dans lequel se situe , avec une forme ovalisée, un nacre très très dur qui ressemble a une dent et sa grosseur et en fonction du poids de la bête , nous appelons cela un « radar « mais est ce vrai
    quelqu’un peux t il me renseigner ?
    merci

    • admin dit :

      Bonjour,
      Ce sont les otolithes, constituant de l’oreille interne des poissons. Elles jouent un rôle dans l’équilibre du poisson dans son milieu.
      Les otolithes du maigre sont particulièrement grosses.
      On les appelles aussi statoconie, statolithe, otoconie ou poussière d’oreille.
      Bonne soirée,
      Guillaume

  3. Youssef Boughou dit :

    Salut, je tiens à vous informer que le record du monde concernant le maigre pris a la canne n est pas celui mentionné dans la mesure ou dans les années 80 un pecheur de kenitra a l embouchure du sebou (mehdia)a pris un maigre de 85 kg.histoire confirmée par touts les pecheur locaux.sinon sur youtube vous pouvez voir un maigre de 56 kg pris en direct.merci

    • admin dit :

      Bonjour Youssef,
      Merci pour cette information.
      Les records sont ceux qui ont été homologués auprès de la FFPM (France), l’EFSA (Europe) ou l’IGFA (monde). Les pêcheurs de poissons records ne pensent pas forcément à les homologuer, il est donc possible qu’un pêcheur prennent un poisson plus gros que le record officiel enregistré.
      N’hésitez pas à m’envoyer le lien de la vidéo du gros maigre.
      Bonne saison 2015.
      Guillaume Fourrier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *