Dorade coryphène

Fiche biologique du poisson

Nom(s) courant(s)

dorade coryphène, daurade coryphène,mahi mahi (ou maï maï), coryphène

Nom scientifique :

Coryphaena hippurus (Linné, 1758)

Noms étrangers

Common dolphinfish ou Mahi-mahi (Anglais)

Description / aspect

La dorade coryphène possède un corps fortement comprimé latéralement, lourd à l’avant devenant effilé jusqu’à la queue. Le front du mahi-mahi est très proéminent, formant une bosse frontale qui surmonte la mâchoire beaucoup plus développée chez le mâle. La dentition est présente sur les mâchoires, la langue et le palais. La coryphène possède une longue nageoire dorsale s’étendant telle une voilure de la tête à la queue. La coloration de la daurade coryphène est jaune-vert éclatante sur le dos et jaune sur le reste du corps.

Mode de vie

La dorade coryphène est assez peu présente sur nos côtes, toutefois on en trouve au plus chaud de l’été et plus fréquemment en Corse. La coryphène fait de grandes migrations, c’est un poisson pélagique qui se déplace et chasse en surface, en banc, et se repose à l’abris d’épaves flottantes (tout objet flottant).

Habitats

souvent sous les objets flottants en mer : morceaux d’épaves, de filets, troncs d’arbre, DCP ( Dispositif de Concentration de Poissons)

Répartition géographique

Méditerranée

Répartition bathymétrique (profondeur)

0 à 80 m

Taille légale de capture (minimum légal) : aucune, je préconise 60 cm
Taille de maturité sexuelle : 60 cm
Taille moyenne : 40 à 90 cm
Taille maximale : 2,10 m (45 kg)
Record national : 15,50 kg (La Réunion, 12/08/2007)
Record mondial : 39,46 kg (Costa Rica, 25/091976)

Techniques de pêche

Pêche aux appâts naturels

Les appâts : céphalopodes (calamar), poissons (anchois, chinchard, maquereau, orphie, sardine, bonite et poisson volant / vif ou mort)
Les techniques : à la ligne libre, au flotteur, au lancer-ramener d’appâts, au broumé, en dérive au vif

Pêche aux leurres

Leurres adaptés :
Leurres en plastique dur (popper, leurre à hélice(s), stickbait, jerkbait, longbill minnow)
Leurres de traine (leurres souples de traine lente, poissons nageurs de traine, jets siffleurs légers, leurres de traine rapide tropicale)
Mouches
Les techniques : lancer-ramener de leurres durs, mouche, traine lente en profondeur, traine vitesse moyenne sur chasses, traine rapide hauturière

Pêcher la dorade coryphène :
Les coryphène pêchées sur les côtes Méditerranéennes françaises pèsent souvent entre 1 et 5 kg, alors que la moyenne en eaux plus chaudes est bien supérieure (elle est alors appelée communément Mahi-mahi). La  coryphène traine bien souvent sous un objet flottant (branche, bidon…). En remontant une coryphène, plusieurs de ses congénères peuvent la suivre, lancez un leurre pour tenter de les capturer si vous êtes plusieurs dans l’embarcation. La daurade coryphène est un poisson combatif qui fait de nombreux sauts spectaculaires hors de l’eau lors des combats.

adminPoissons de nos mersmer,pêcheFiche biologique du poisson Nom(s) courant(s) dorade coryphène, daurade coryphène,mahi mahi (ou maï maï), coryphène Nom scientifique : Coryphaena hippurus (Linné, 1758) Noms étrangers Common dolphinfish ou Mahi-mahi (Anglais) Description / aspect La dorade coryphène possède un corps fortement comprimé latéralement, lourd à l'avant devenant effilé jusqu'à la queue. Le front...Toutes les pêches en mer du bord et en bateau